PÊLE-MÊLE / MARIE K. & EVIQUE

Deux plasticiennes en une se lancent le défi de mettre en scène des êtres humains dans leur fragilité. Chacune, à sa façon, illustre des cas fictifs, des dérives silencieuses, des troubles indicibles, des secrets.

Marie K. présente des travaux à l’acrylique haut en couleurs. Le relief des empâtements évoque la destinée d’une manière subtilement abstraite. Par exemple, la douce Natalia a des rêves pleins la tête mais trouve toujours une bonne raison de ne pas les réaliser.

Line Evique propose des personnages à l’encre de Chine dessinés d’un trait incisif, sans concession et sans enjolivement. Comme Marina, femme délicate et fragile qui a perdu des plumes dans une relation toxique.

Ces personnages et bien d’autres sont exposés pêle-mêle à la galerie du Quartier Culturel de Malévoz.