ARTISTES EN RÉSIDENCE 2019

Arts vivants 

  •  Alla Malova (Russie), plasticienne, crée, depuis 2018, avec Christopher Timmermann, neuroscientifique à l’Impérial collège de Londres et musicien, un langage plastique combinant les données d’imageries cérébrales, des technologies de visualisation 3D, la musique et les techniques traditionnelles de la sculpture.
    Ils tentent de pénétrer une nouvelle dimension qui vibre et résonne avec la dynamique de l’expérience psychédélique au lieu d’essayer de la saisir. Personne n’a encore inventé une machine pour mesurer l’incertitude ou pour enregistrer la richesse d’une expérience subjective. Alla Malova souhaite développer un nouveau langage qui exprime certaines formes de conscience au-delà de son expression linéaire consciente / non-consciente.
    Résidente durant tout le mois d’octobre et novembre, elle exposera en 2020 à la Fabrik h2 de Monthey ses oeuvres (scultpure / installations et vidéos).
     

    2019.09.26_ALLA MALOVA_photo envoyée pour programme mensuel -2


  •  Isabelle Pauchard, comédienne résidente durant tout le mois d’octobre et novembre, souhaite, faire travailler la marionnette avec des ateliers. Travaillant en parralèle sur la fable poétique : « Le Roi de Perse », qui traite de monologues intérieurs, de l’imaginaire et sa transposition de le réel pour survivre à un tramstisme, de la perte de refuges, de la transformation des pensées vers un choix consient.
    Dans la pièce, Isabelle accompagnée de la metteure en scène Anne-Laure Luisoni, découvre Julien, qui se rêve Roi de la Perse antique. Il se parle à lui-même. Il ne veut plus dépendre des autres et les évite. un beau matin, l’urne contenant les cendres de sa bien-aimée explose et le projette dans un choix entre la mort et la vie.

2019.07.17_ISABELLE PAUCHARD_photo de l'artiste


Stéphane Lévy (France), comédienne, écrivaine et plasticienne, résidente durant tout le mois de septembre, souhaite, durant ses promenades créatives, faire travailler la mémoire directe des participants, en leur faisant raconter, redessiner le trajet choisi et en récolter des objets en chemin. S’ajoute une phase de retranscription personnalisée avec des mots, des photos, des esquisses à coucher sur papier. En résumé, créer son propre almanach au fil des jours, qui peut se transformer selon la météo, la diversité des lieux, et son imagination.

Stéphane lévy 2


  •  Sarah Bucher (Suisse), comédienne et danseuse, résidente durant tout le mois de septembre, Sarah Bucher travaille sur la pièce Camille qui est une pièce qui s’inspire d’un souvenir de Sarah, celui d’une jeune fille rencontrée dans une institution pour enfants en difficulté. Les observations faites de son corps et des états par lesquels elle passait ont poussé l’artiste et fondatrice de la Cie Ürf à créer cette pièce. Dessin Sarah Bucher

  •  Geneviève Guhl et Ilil Land-Boss (Suisse / Israël). Geneviève Guhl — metteure en scène et comédienne — et  Ilil Land-Boss — actrice, metteure en scène et dramathérapeute  — était en résidence à Malévoz  et tenait la Buvette tout en animant des activités artistiques durant tout le mois d’août. Entre 14h30 et 17h30, dans la continuité de leur travail qui s’intéresse à la pièce Hanjo, elles proposaient des ateliers de théâtre ou d’écriture ainsi que des conversations autour d’un verre, à plusieurs ou entre quatre yeux. La pièce Hanjo est une oeuvre du dramaturge japonais Yukio Mishima, Hanjo évoque l’attente de l’être aimé mais disparu.

Casiers bois Ilil et Geneviève


  • Michael Gallen (Irlande), compositeur, écrivain et interprète irlandais, est venu créer un opéra, Elsewhere, basé sur des épisodes de la guerre d’indépendance de son pays, du 1er mars au 1er avril. Dans son projet tiré de l’Histoire elle-même, patients comme personnel soignant vivent en harmonie dans une société anarchiste, au St Davnet’s Mental Hospital.

michael_gallen_headshot

Audio où figure Michael Gallen : Ici la Suisse – Des artistes en résidence dans le Quartier culturel de Malévoz à Monthey – Play RTS, 3 avril 2019


  • Les Manipulaires (France / Suisse), quintet musico-théâtral composé de Laurence Vérant, Louise Mercier, Gabrielle Jardin, Romain Guex et François Renou, se sont produits du 25 février au 10 mars en tant que marionnette, Monsieur Georges, et instruments de musique de chambre. Mi-classique, mi-délurée, leur représentation du nom de Doubles a eu lieu dans 4 unités ainsi qu’au Raccot.Manipulaires

  • Caravane FM (Suisse), soit les journalistes François Cesalli, Géraldine Genetti et leurs collègues, s’est arrêtée du 18 mars au 5 avril pour interviewer à la fois résidents, patients et visiteurs dans une ambiance spontanée et conviviale. A n’en pas douter, leur action favorise les échanges et les partages de tous, ainsi que l’émergence d’une radio vagabonde et originale, loin des codes connus.2017__caravane_fm-297601

  • Bittelangsam (Suisse), collectif zurichois, avec Heiko Schätzle et Andrea Züllig, il a été présent du 1er au 30 avril pour exploiter son projet The Sounds of Malévoz. Centré sur les sons – comme sobrement indiqué -, qu’ils soient naturels ou humains,  le couple nous propose une vision entre art et design, triture l’espace et le temps. Ils nous invitent à prendre une autre voie pour comprendre notre environnement. Le tout à partir… de notre beau jardin.Bittelangsam

  • La Pépinière d’artistes (de toute la francophonie), organisée par le CITF, rassemble 18 artistes autour d’un projet commun : De Roc et de Glace. Ce projet a pour but de rapprocher les intervenants et les locaux (patients ou travailleurs), avec des randonnées en montagne et des ateliers dans le théâtre du Raccot.

CITF


  • Coline Ladetto et Roméo Bonvin (Suisse), en s’inspirant du recueil de poèmes Airs de Philippe Jaccottet, ont travaillé spatialement et corporellement les divers moyens de communiquer la poésie, pour la rendre directe et concrète. Il se sont aidés de diverses tonalités musicales, du silence, d’objets du quotidien, et ont joué sur l’immense palette d’interprétation que peuvent avoir les mots, en même temps que le non-verbal.

Coline Ladetto


 

 

Arts visuels

  • Alberto Lago (Cuba), peintre cubain, c’est le premier artiste à profiter d’une convention qui lie le Quartier Culturel et l’Ambassade suisse à Cuba. L’artiste cubain est reconnu pour la qualité de ses portraits, nus et paysages. Il explore ces trois thèmes avec l’amour comme moteur et objectif, « sentiment universel ou refuge individuel du couple ». Alberto réside au Torrent les mois de septembre, octobre et novembre. Lago_invitacion

  • Huguette Poirier (Suisse), alias Dominique Hauser, est originaire du bord de la Sarine, après avoir achevé ses études de géographie et de langues latines, elle s’est tournée vers d’autres univers. Les espaces libres urbains, la traduction, la littérature et le théâtre sont tous autant de sujets qui fructifient dans son esprit et dans son coeur. C’est également elle qui codirige, dans le cadre de l’UNIL, la Grange de Dorigny. Pour concrétiser une vieille passion née des albums en noir et blanc confectionnés par son père, elle s’est lancée dans un projet de réalisation de cartes postales. Elle est venu présenter son travail entre le 19 et le 25 août.

Dominique Hauser /Huguette Poirier


  • Emmanuelle Houdart (Suisse / France), peintre, dessinatrice, auteure pour enfants, bref maniant le crayon avec une adresse rare, a séjourné du 3 au 30 avril. Son projet, Dessins pour celle qui a peur, mêlant ateliers, performance et exposition, tient de son imaginaire qui ne ressemble à aucun autre, et a orné la Buvette pour fêter le retour des jours agréables.photo_emmanuelle_houdart

  • Emeline Fichot (France), spécialisée dans le design industriel et résidant à la Chaux-de-Fonds, nous propose un atelier participatif, l’Atelier Up! Plus que de récupérer les déchets, c’est d’en créer de œuvres d’art en tant que telles. Ainsi, en sont sorties de tuyaux d’arrosage une balançoire et une tente pour méditation, ainsi que plusieurs autres objets confectionnés par les patients et qui peuvent s’ajouter à la collection proposée par l’artiste.

Bonpiedbonart-Emeline-Fichot

Vous pouvez faire l’expérience de la balançoire 100% Malévoz en suivant ce lien : https://www.facebook.com/MalevozQuartierCulturel/videos/2070762399886504/


 

Ecriture

  • Paula Brum (Brésil), habituée depuis l’année d’avant, continue sur sa lancée rassemblant l’inspiration et les troubles psychiques, concrétisée en son récit Lyssa. La lecture de celui-ci a eu lieu le jeudi 11 avril à 17h30, à la Buvette.