Semelle au Vent

L’histoire commence dans un petit village isolé au fond d’une vallée. Le jeune Johannès est au chevet de son père. Dans un dernier souffle, un dernier rêve, celui-ci chante à son fils l’existence d’une princesse cachée au sommet d’une montagne et l’encourage à rejoindre celle qu’il sait être sa destinée. Le jour des funérailles, le garçon se retrouve seul devant la tombe de son père, quand un oiseau de passage venu rendre hommage au défunt, l’interpelle et l’invite à le suivre. Johannès commence alors son périple vers la fiancée rêvée…

Semelle au vent retrace pas à pas l’itinéraire d’un voyage initiatique, celui de l’enfance à l’âge adulte… Mali Van Valenberg s’est réappropriée l’histoire et la transposant dans des paysages qui lui sont familiers, en Valais. Conçu comme un road movie cadencé, le spectacle est empreint d’une grande légèreté rythmique et entrecoupé de chansons. La parole y est cahotante et ludique, tout en contretemps, comme un chemin peut l’être.

texte — Mali Van Valenberg

mise en scène et scénographie — Olivier Werner

avec Jacques Michel, Michel Quidu, Lucie Rausis, Olivier Sabin, Mali Van Valenberg

musique — Thierry Epiney

vidéo — Francesco Cesalli

Lumières — Jean-Etienne Bettler

masques et accessoires — Yangalie Kohlbrenner

costumes — Tara Matthey

production — Cie Jusqu’à m’y fondre

coproduction — Cie Forage , Théâtre de Valère, La Bavette (Monthey)