Exposition

INSTANTS SUSPENDUS — AUDE MARET

DU 5 SEPTEMBRE AU 20 OCTOBRE

— ATELIERS les jeudis de 14H00 à 16H00.

5 SEPTEMBRE :

VERNISSAGE À 17H00 À LA GALERIE DU LAURIER.

Danseuses, funambules, trapézistes… Des mains de l’artiste émerge un univers de petites femmes expressives tout en rondeur et en mouvement.

Aude Maret aime détourner des objets insolites anciens afin de les intégrer à ses créations.

Ces matières inattendues contrastent avec le grès des personnages. Mécanismes de montres, vieilles serrures de bois, pièces industrielles… Une deuxième vie naît de la rencontre entre ces objets aux formes et aux couleurs variées et les demoiselles.

L’ensemble prend un sens nouveau, dans une tension entre mouvement et immobilité.

maret-A3-scan

Exposition

FUSION ET MÉLANGE — PASCAL ABBET

20 JUIN :
9H00 - 16H00 : Tôt dans la journée qui est aussi celle de la Fête de la Musique, Pascal Abbet va installer son dessinarium à la Place Centrale, avant de se diriger vers l'Hôpital de Malévoz.
VERNISSAGE AU LAURIER DÈS 17H00.
L'ouverture officielle de l'exposition va être accompagnée par quelques notes de guitare et signées Elektrik Tom.

Outre les gardiennages des 3 premiers dimanches d'août (4, 11, 18) seront tenus des ateliers artistiques ouverts au public chaque jeudi, du 27 juin au 15 août, en compagnie de familiers des lieux, Armin Kressmann et Jean Morisod.
Peinture, dessin, mais aussi récits, seront de mise.

18 AOÛT :
GARDIENNAGE PUIS FINISSAGE A 17H00.

Une superposition d’images floues, aux couleurs étudiées, nous attend.

Des paysages qui se mêlent avec des silhouettes effacées, quasi fantomatiques, donnent l’impression de se trouver dans un endroit qui n’a pas sa place, hors du temps.

Ce contraste de deux types de concrets, l’un en arrière-plan assez brut, et l’autre par des portraits finement tirés mais immatériels, aboutit à un abstrait fascinant.

Malevoz_affiche_F4_ Abbet

EXPOSITION

PÊLE-MÊLE / MARIE K. & EVIQUE

Du 17 janvier au 16 Mars
VERNISSAGE
JEUDI 17 JANVIER, DÈS 17H

EXPOSITION
JEUDIS ET DIMANCHES 14H-16H
web

Deux plasticiennes en une se lancent le défi de mettre en scène des êtres humains dans leur fragilité. Chacune, à sa façon, illustre des cas fictifs, des dérives silencieuses, des troubles indicibles, des secrets.

Marie K. présente des travaux à l’acrylique haut en couleurs. Le relief des empâtements évoque la destinée d’une manière subtilement abstraite. Par exemple, la douce Natalia a des rêves pleins la tête mais trouve toujours une bonne raison de ne pas les réaliser.

Line Evique propose des personnages à l’encre de Chine dessinés d’un trait incisif, sans concession et sans enjolivement. Comme Marina, femme délicate et fragile qui a perdu des plumes dans une relation toxique.

Ces personnages et bien d’autres sont exposés pêle-mêle à la galerie du Quartier Culturel de Malévoz.