• Aucune catégorie
exposition

JOANNE FAIVRE

Du 13 au 30 juillet
lu, ma, jeu, ve
9H — 12H

A la galerie du Laurier
Peinture - illustration

En présence de l'artiste
en résidence

Finissage le jeudi 30 juillet
avec lecture de CLAIRE FORCLAZ
Joanne Faivre affiche

Son désir de création vient de la vision effervescente que l’artiste a de la réalité et qu’elle cherche inlassablement à retransmettre.

C’est à travers le dessin, la peinture et la peinture murale que Joanne donne vie à cet univers foisonnant, nourri par la complexité et la multitude des formes de la nature. Un monde inspiré de l’inconscient; terrain fertile d’imagination collective, d’où surgissent des images teintées d’art brut et d’art primitif.

Viennent ainsi s’entremêler images oniriques, personnages fantasques, représentations mythologiques, autant de formes pour retranscrire une expérience intérieure et tenter de dire ce qu’il se passe au-delà des apparences.

 

Spectacle

Am I in the picture ?

Zuzana Kakalikova
17 juillet 2020
19H30

au Théâtre du Raccot
Am I in the picture

Une performance où l’intime se compose en tableaux vivants qui questionnent la fragmentation du corps féminin et son rapport insaisissable à l’image.

Dans Am I in the picture?, inspiré par l’oeuvre de la photographe Francesca Woodman, Zuzana Kakalikova explore la notion de l’autoportrait. À l’instar de la photographe, l’artiste manipule des objets, transforme l’espace, explore son corps et crée une série de tableaux vivants. Loin de toute exhibition glorificatrice,︎ ︎ne cherchant jamais à masquer sa vulnérabilité mais au contraire, avec sensibilité, Zuzana se livre et offre le spectacle d’un dénuement total, subtil et émouvant. En fragmentant la représentation du stéréotype féminin, elle tente de s’en détacher et de créer une autre manière d’observer l’intime.

Concept, Chorégraphie, Interprétation : Zuzana Kakalikova
Collaboration artistique : Nina Negri
Assistante mise en scène: Racha Baroud
Composition musicale : Julie Semoroz
Scénographie : Neda Loncarevic
Assistante chorégraphe: Alexandra Kazazou
Conseil dramaturgique: Valentine Paley
Production : Compagnie TDU
Co-production : fOrum culture

Soutiens : République et Canton du Jura, Loterie Romande, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Emilie Gourd, Corodis, Fondation Engelberts, Ville de Delémont, Malévoz Résidence Quartier culturel.

ARTISTES EN RÉSIDENCE EN 2020

Arts vivants 

  • Laura Ige (Argentine)Laure IGE est née en 1985. Ses domaines d’expérimentation sont les arts visuels, l’art sonore et l’écriture sur la culture populaire, numérique et underground.

    Laura IGE a un diplôme en Beaux-Arts à l’Université National de La Plata à Buenos Aires, elle a également étudié le piano et la médecine jusqu’à la quatrième année.

    Laura vient d’obtenir le Mastère en Arts Public à la haute école d’art du Valais l’édhéa à Sierre, avec la note maximale. Elle est la première étudiante à bénéficier d’une convention d’accueil signé entre la haute école et Malévoz. Durant sa résidence, elle explorera le piano sous une forme performative. Elle était présente au Quartier Culturel les mois de février et mars.

     2019.12.19_LAURA IGE_piano à Serre voir un pot


     

Exposition

RICHARD JEAN & L’ŒIL&L’OREILLE / Atmosphère 18

Du 12 Avril au 3 Juin 2018
Les jeudis et Dimanches entre 14H et 16H
VERNISSAGE le 12 Avril dès 17H
Malevoz_affiche_A3_Richard_Jean

Une Exposition printanière à savourer dès le 12 Avril avec les yeux et les oreilles ! 🌱

Richard Jean est né à Sion en 1951. Depuis 51 ans au moins, il navigue entre le rock, le jazz et l’improvisation. Ceci l’amène à explorer les autres possibles de la musique électrique.
En 1982, il fonde et anime le collectif l’œil&l’oreille qui organise des rencontres, concerts, expositions et performances. Les vidéos et installations sonores de Richard Jean créent des atmosphères qui intriguent et surprennent le visiteur. Le travail franchit allégrement les limites disciplinaires, les cadres et les formes policées. Il y a une volonté potache de sortir des platebandes balisées pour explorer un autre possible qui serait comme un rêve éveillé.

Vidéo Reportage :