ARTISTES EN RÉSIDENCE EN 2018

Ecritures

  • Paula Brum (Brésil/année 2018), durant l’année, avec des séjours intermittents dans la résidence d’artistes. Avec son projet de recherche et création, elle parcourt les multiples sens des voisinages entre création artistique et souffrance psychique expérimentés. De son séjour est né une oeuvre Lyssa qui est en création et sera joué au printemps 2020.

  • Rebecca Vaissermann (France/avril), elle y développe des questions autour de la transmission et du partage d’expériences de vie, et animera en parallèle un atelier d’écriture hebdomadaire autour du thème : Quels conseils souhaiteriez-vous donner à un tiers ? Lecture à la buvette du Torrent.

 Arts Vivants

  • Cie Courant d’Cirque (Suisse/mars), pour leur création « Boutès 4.41″, une création musico-circassienne autour du mythe des Argonautes, traduit physiquement au plateau, à travers le corps de Tania Simili et la voix d’Alice Torrent. Le spectacle a été crée au TLH. Il est en tournée.

  • Jean Fritz Odné (Haïti/avril), comédien, metteur en scène et auteur, il nous emmène sur le plateau de tournage d’un film ou du moins sur une pièce de théâtre décrivant le travail très exigeant et passionnant des coulisses. La création Henri au cinéma a laquelle ont collaboré d’anciens patients et patientes de l’hôpital a été joué au Théâtre du Raccot et dans d’autres théâtres du Canton. 

  • Nicolas Turicchia (Suisse/France) duo performatif avec son père, mêlant danse et voix. Le projet parle de déracinement et de la découvertes des origines. Non pas pour les mettre en lumière, mais pour faire apparaître le non-dit qui est l’essence de l’expérience. Un voyage de Casablanca à Bruson en passant par l’Italie. Le spectacle Pourquoi ne sais-tu pas qui je suis a été joué au TLH à Sierre, au Théâtre du Raccot et dans d’autres salles.

  • Elisabeth de Mérode (Belgique/septembre), flûtiste, vient créer un spectacle de conte de fée musical autobiographique du 1er au 30 septembre avec la collaboration de l’auteure Douna Loup. Une recherche de message universel abordant la question du subconscient et des psychoses. Une version provisoire du spectacle a été présentée au Théâtre du Raccot.

  • Simon Crettol (Suisse/octobre), danseur. Son projet Soûles commence avec l’oracle des esprits de la nature. Simon questionne son rapport à la liberté, propose des images fantasmagoriques, oniriques, d’un être ni homme, ni femme, mi-vent mi-chair, qui se dévoile peu à peu dans un effeuillage mystique et sensuel. Il a présenté son travail à la Chapelle Ste Dympna puis à Lausanne au Festival Les printemps de Sévelin en mars 2019. Simon Crettol a reçu le prix d’encouragement de l’Etat du Valais en 2019.

  • Cie La Barbe à Maman (France/novembre), marionnettistes, Bruno Michellod et Stéphane Bientz finalisent leur création : L’Où vas- tu, un thriller-marionnettique et une fenêtre ouverte sur la vie d’une personne schizophrène. Ce projet mêle la marionnette à gaine et le théâtre d’ombres. Une version du spectacle a été présentée au Théâtre du Raccot.

Arts Visuels

  • Elise Lafontaine (Québec/mai-juin), artiste multidisciplinaire, dans son processus de création, le lieu est utilisé comme un dispositif qui mobilise, qui transporte dans un ailleurs. Le lieu déplace chaque personne de sa situation physique et psychologique habituelle. Chaque dessin de lieu doit être vu comme une sorte de portrait ou une carte mentale. Puis-je faire mon autoportrait en maison, en grotte? Plongez dans une expérience sensorielle à la recherche d’un espace idéal traduit au crayon bleu, à l’image de plans d’architectures réalistes

  • Laure Neria (France/juin), de la littérature aux arborescences multiples, Laure s’intéresse aux écritures dans tous leurs états. Elle conçoit plusieurs webdocumentaires sur le mouvement drag queen, sur les ex-détenus ou encore sur le genre dans l’éducation des enfants. Elle cultive aussi son goût pour l’imaginaire par l’écriture de récits de fictions et le bidouillage de podcasts radiophoniques…

  • Cosimo Filippini (Tessin/mai-juin),  dans son travail, la photographie est pratiquée non pas seulement pour son potentiel esthétique ou spectaculaire mais pour sa capacité propre d’instrument de réflexion sur les rapports entre réalité et image, en les interrogeant sur le sens du temps et de l’espace. Où sont les limites, les courts-circuits, les paradoxes de la représentation ? (le projet est soutenu par VIAVAI+ : une initiative portée par le Tessin, le Valais et la Région Lombardie en collaboration avec Pro Helvetia.) Le travail réalisé avec la patientèle a été présenté à la Buvette du Torrent.

  • Diego Marcon (Italie), du 5 novembre au 17 décembre, cinéaste, il se concentre sur deux projets d’écriture : le scénario d’un film qui sera réalisé l’année prochaine et un livre de comptines. (Projet est soutenu par VIAVAI+ )

 

Exposition

RICHARD JEAN & L’ŒIL&L’OREILLE / Atmosphère 18

Du 12 Avril au 3 Juin 2018
Les jeudis et Dimanches entre 14H et 16H
VERNISSAGE le 12 Avril dès 17H
Malevoz_affiche_A3_Richard_Jean

Une Exposition printanière à savourer dès le 12 Avril avec les yeux et les oreilles ! 🌱

Richard Jean est né à Sion en 1951. Depuis 51 ans au moins, il navigue entre le rock, le jazz et l’improvisation. Ceci l’amène à explorer les autres possibles de la musique électrique.
En 1982, il fonde et anime le collectif l’œil&l’oreille qui organise des rencontres, concerts, expositions et performances. Les vidéos et installations sonores de Richard Jean créent des atmosphères qui intriguent et surprennent les personnes les visitant. Le travail franchit allégrement les limites disciplinaires, les cadres et les formes policées. Il y a une volonté potache de sortir des platebandes balisées pour explorer un autre possible qui serait comme un rêve éveillé.

Vidéo Reportage :

 

Exposition

Karin Germanier – Métissage

dès le 15 mars de 14h à 16h
KG

L’artiste utilise des techniques mixtes et joue avec les reliefs. Elle nous emmène à la rencontre de femmes et d’hommes que l’on pourrait croiser dans les rues de nos villes. Certaines se sont vues offrir des fleurs. Une autre, peut-être plus timide, rougît. Un artiste porte ses pinceaux et ne paraît pas pressé alors qu’une femme, derrière ses lunettes, semble nous fixer.

Venez les retrouver à la Buvette et vous balader au fil des portraits où les couleurs s’entremêlent aux matières , dans un joyeux métissage.

Les Cabotins présentent

Si je peux me permettre !

VENDREDI 2 ET SAMEDI 3 FEVRIER 2018 — 20H30

Tarif plein/réduit : 20.-/15.-
Enfants : 10.-

Durée | 2H (avec entracte)
majordome

La troupe des Cabotins de Savièse, Une comédie en quatre actes de Robert Lamoureux. Monument incontournable de la comédie française, Robert Lamoureux nous régale de textes savoureux à l’humour tantôt fin, tantôt burlesque, parfois même un peu noir, mais toujours décapant!

Franck Lequillard est un homme d’affaire parti de rien arrivé au sommet en laissant de côté sentiments et scrupules. Aujourd’hui, engagé dans une nouvelle affaire « brillante », il est piégé et entraîne son entourage et sa famille au bord de la banqueroute. Il va devoir se battre pour garder sa femme, lassée de ses escroqueries, sauver sa fortune et contrôler sa chère maman… Pour éviter une issue dramatique, il demande de l’aide à son majordome, un homme pas vraiment plus scrupuleux que lui…

Texte — Robert Lamoureux

Mise en scène — Frédéric Lagger & Gaétan Mottet

avec Nathan Pannatier, Marie Pannatier, Raymonde Zuchuat Mauron, Gaétan Mottet, Marylin Fracasso-Luyet, Etienne Dubuis, Clara Morard

Exposition

ALESSIO MORANDINI & THIEN LE QUOC

Du 18 janvier au 18 mars 2018
Les jeudis et dimanches entre 14H et 16H
VERNISSAGE le jeudi 18 janvier dès 17H
ATELIER du jeudi de 14H à 16H à la galerie en présence d'Armin Kressmann
Malevoz_affiche_A3_LEQUOC-MORANDINI

DEUX ARTISTES POUR LE PRIX D’UN !

Thien Le Quoc est né en 1968 au Vietnam, il expose pour la première fois. Montagnes et paysages lacustres de Suisse et Vietnam est un ensemble composé de monotypes et de linogravures, parfois rehaussées avec la gouache. Dans ses travaux abstraits. Thien Le Quoc a du plaisir à malaxer, à triturer la couleur et à mélanger les techniques. Il décline un panel de formes préalablement répertoriées et choisit de faire dialoguer des couleurs méticuleusement classifiées Thien aime travailler avec la matière et se joue avec dextérité des possibilités infinies offertes par la technique.

www.thienlequoc.ch

Alessio Morandini expose pour la neuvième fois. Il présente sa version du chien du St-Bernard et est un panorama peint recto/verso emblématique de notre temps. Traité à la plume ou au stylo, le dessin est rehaussé avec le brou de noix, la gouache, le pastel ou la craie. Alessio Morandini retranscrit le flux torrentiel des news en un kaléidoscope exubérant et effréné de portraits puis ajoute les titres divertissants, truculents, cruels, voyous ou comiques. Il s’inspire également de lecture comme l’Eloge de la folie d’Erasme de Rotterdam.

www.alessiomorandini.ch

Exposition

Emile

Du 9 Novembre au 19 décembre
Les mercredis et dimanches entre 14h et 16h (Dimanche : présence de l'artiste)
VERNISSAGE le Jeudi 9 novembre dès 17h

FINISSAGE mardi 19 décembre — 13h30 avec performance et conférence
autour de la vie d'Antonin Artaud, en collaboration avec l'HES-SO Valais.
Malevoz_affiche_A3_EMILE_projet_A.3


Emile
 a exposé une œuvre in situ qu’il a mis sur pied les 3 jours précédents le vernissage

Emile propose une peinture qui épouse les contours de ses rêves. L’œuvre est spontanée, elle est une créature autonome insufflée par un vent astronomique. La pensée flotte. L’artiste laisse faire, il accueille le geste comme le passage clandestin de son âme.
L’artiste donne aux œuvre des noms poétiques qui se combinent en un cadavre exquis : comme un rêve pour Saturne, une danseuse oubliée, dans un wagon pour Babel. Le spectateur se laisse emporter par les images d’un carnaval hiératique et se surprend à chercher du sens par accumulation..
Emile travaille en Valais, il expose régulièrement depuis une dizaine d’années.

Festival EnCirqué !

Spectacle : « Trait pour Trait »

VENDREDI 8 DÉCEMBRE — 18H , SAMEDI 9 DÉCEMBRE — 17H

Compagnie Cirque au Carré
dès 5 ans | 40 minutes
 
Plein tarif : 15.-
Tarif réduit et collaborateurs : 10.-

encrq
Des fils élastiques, des massues, une bassine, un espace restreint et des corps qui s’emmêlent pour donner naissance à « Trait pour Trait », un spectacle où les fils élastiques et les techniques de cirque s’entremêlent.
Dans ce huit clos, l’espace habillé de fils et d’objets est porteur de situations qui viennent interroger ou construire les relations qu’entretiennent les deux personnages.
La compagnie Cirque Au Carré participe à la mouvance du cirque contemporain et aide à inscrire un peu plus celui-ci dans le paysage artistique.

++ATELIERS++
La Compagnie Courant d’Cirque propose des ateliers découverte ouverts à toutes et tous pour découvrir plusieurs disciplines du cirque en compagnie d’artistes professionnels.

Samedi 09 à 15h30
Dimanche à 13h30
Dès 5 ans
Prix 5.- Durée 60min
A la salle de gym de malévoz

Plus d’infos sur le site: encirque.ch

CONCERT!

Paraïba au Raccot

SAMEDI 4 NOVEMBRE 2017 — 20h

—Que diriez-vous d’un petit concert !?

A travers ses musiques du monde, le groupe Paraïba vous embarque pour un magnifique voyage auditif. Composé de 4 musiciens de la région montheysanne,  Paraïba propose au public de voyager à travers différentes régions aux richesses musicales bien connues.

De l’Espagne à l’Irlande en passant par la chanson à texte et les Balkans.
Un voyage musical dynamique, coloré et poétique d’environ 1h30 réarrangé tout en amitié par les membres du groupe.

Prix des entrées : 20.-

Réduit : 15.-

Réservations : tourisme@monthey.ch / 079 475 79 63

 

Exposition

Ecole Suisse de Vitrail et Création – Présence

dès le 14 septembre de 14h à 16h
VERNISSAGE le 14 septembre à 16h

Les élèves de l’école de vitrail présentent leurs travaux, recherches, essais, échauffements et autres projets ainsi que les techniques de création à la Buvette et dans le salon du Torrent.

Exposition

Armin Kressmann – Paroles Partage Peinture

de juillet à août
ATELIER du lundi de 16h à 17h30 au Torrent
atelier_armin_peinture

Armin Kressmann anime cet atelier de peinture estival. Il offre un moment de partage autour d’une boisson, de quelque chose à grignoter, avec un peu de poésie, un moment de peinture interactive, sur toile, un dialogue, détendu, en toute amitié.

Les personnes participantes, selon leurs envies, sont invitées à faire évoluer ce qui s’y vivra.

la Cie Mladha présente

DAHü

Tarif plein/ réduit : 25.- / 20.-

Tenue correct exigée
cartolina_pommier

Enquêter sur la nécessité propre à l’humain d’incarner, de ritualiser et d’exorciser les moments clé de sa vie afin de retrouver un équilibre social pour la communauté.

L’usage des masques est un phénomène que l’on retrouve dans toutes les cultures et à toutes les époques. La naissance, la puberté, le mariage, la mort et le cours des saisons, sont tous des moments de transition pour lesquels les collectivités avaient instauré des rites. Comment sont-ils vécus aujourd’hui?

Avec Dahü, nous évoquons en mode irrévérencieux notre réflexion sur l’hérédité du masque-rite dans notre société contemporaine en alternant témoignages, actions théâtrales et installation scénique.

mise en scène — Ledwina Costantini

avec Ledwina Costantini et Mathieu Bessero-Belti

scénographie — Hélène Bessero-Belti

lumière — Andrea Borzatta

costumes — Caterina Foletti

compagnie ou formation — Opera retablO – Ticino et Cie Mladha – Valais

la Cie Jusqu'à m'y fondre présente

Semelle au Vent

MERCREDI 15 ET SAMEDI 18 NOVEMBRE 2017 — 17h
tout public dès 7 ans

La représentation du 15 novembre sera doublée en langue des signes par l’Association Sourds & Culture

Tarif : prix unique 14.-

Réservations dès le 25 août
par mail via le site internet de la Bavette : www.labavette.ch
Par téléphone auprès de Monthey Tourisme, au +41 (0)24 475 79 63
du lundi au vendredi de 14h à 18h et du mardi au samedi de 9h à 12h
semelleauvent

L’histoire commence dans un petit village isolé au fond d’une vallée. Le jeune Johannès est au chevet de son père. Dans un dernier souffle, un dernier rêve, celui-ci chante à son fils l’existence d’une princesse cachée au sommet d’une montagne et l’encourage à rejoindre celle qu’il sait être sa destinée. Le jour des funérailles, le garçon se retrouve seul devant la tombe de son père, quand un oiseau de passage venu rendre hommage au défunt, l’interpelle et l’invite à le suivre. Johannès commence alors son périple vers la fiancée rêvée…

Semelle au vent retrace pas à pas l’itinéraire d’un voyage initiatique, celui de l’enfance à l’âge adulte… Mali Van Valenberg s’est réappropriée l’histoire en la transposant dans des paysages qui lui sont familiers, en Valais. Conçu comme un road movie cadencé, le spectacle est empreint d’une grande légèreté rythmique et entrecoupé de chansons. La parole y est cahotante et ludique, tout en contretemps, comme un chemin peut l’être.

texte — Mali Van Valenberg

mise en scène et scénographie — Olivier Werner

avec Jacques Michel, Michel Quidu, Lucie Rausis, Olivier Sabin, Mali Van Valenberg

musique — Thierry Epiney

vidéo — Francesco Cesalli

Lumières — Jean-Etienne Bettler

masques et accessoires — Yangalie Kohlbrenner

costumes — Tara Matthey

production — Cie Jusqu’à m’y fondre

coproduction — Cie Forage , Théâtre de Valère, La Bavette (Monthey)

Exposition

Carol Bailly, divas & capricieuses – Peintures, Dessins et Collages

Du 14 septembre au 22 octobre
Les mercredis et dimanches entre 14h et 16h (Dimanche : présence de l'artiste)
VERNISSAGE le 14 septembre dès 17h
ATELIER du mercredi de 14h à 17h30 à la galerie
Malevoz_affiche_A3_Bailly

Née en 1955 à Brockton près de Boston, Carol Bailly s’installe en Suisse en 1970. Elle se lance en 1985 dans une carrière artistique en autodidacte, elle développe alors un art narratif évoquant le monde féminin qui rappelle l’univers de Niki de Saint Phalle. Michel Thévoz, ancien conservateur du Musée de l’Art Brut de Lausanne, l’a repérée toute de suite et la classe dans le courant de la Neue Invention.

Carol Bailly a trouvé un stratagème pour raconter ses histoires sans brider le foisonnement de l’esprit. Elle combine les mots et les figures dans des labyrinthes colorés qui défient la feuille blanche. Michel Thévoz remarque une articulation de leur grammaire respective.  Elle délègue la fonction narrative à l’image et la fonction graphique à la configuration des phrases dit-il.

Il y a chez Carol Bailly quelque chose qui rappelle les découpages du Pays d’en Haut et les poyas foldingues de François Burland son compatriote.

L’artiste vit et travaille dans le canton de Fribourg, elle expose régulièrement depuis trente ans en Suisse et dans le monde (Paris, Bordeaux, Saragosse, Strassbourg, Bruxelles, Kyoto). Elle est en résidence au Quartier Culturel de Malévoz du 12 septembre au 25 octobre 2017.

Exposition

Steve Andrey – Les bizarreries de mon esprit

du 19 avril au 30 juin de 14h à 16h
VERNISSAGE le 19 avril dés 16h
20170103_095457_resized_1

Peinture inspirée de l’histoire du monde et de ses croyances, de sa musique et de diverses cultures, Steve Andrey peint à l’acrylique sur des toiles et des planches en bois.

Exposition

Patricia Gonnet – Peintures

Du vendredi 10 mars au 10 avril de 14h à 16h
VERNISSAGE le 10 mars dés 16h
couteaux

Patricia Gonnet a su, grâce à la peinture, se redécouvrir à 50 ans, malgré une épaule handicapée. « j’ai eu un déclic, une envie soudaine et inexpliquée de sortir par la peinture ce que j’avais en moi. Oublier le temps, redécouvrir les formes et les couleurs: tout parait alors plus vivant. Je me suis lancée et quelques tableaux sont nés. Je fais de mon handicap une force. », explique-t-elle.

Exposition

Sara In-Albon, Les Couleurs de l’Air – Peintures

Du 4 mai au 11 juin 2017

Ouverture : mercredi et dimanche de 14h à 16h
Malevoz_affiche_A3_In-Albon

Sur des enduits blancs soigneusement préparés, Sara In-Albon vient inscrire ses interventions méditées.
D’innombrables couches ont été poncées, gommées, laissant apparaître des espaces sur lesquels viennent jouer les éclats irisés d’une lumière mystérieusement piégée, révélant ainsi en remontant à la surface un réseau de formes qui, d’une peinture à l’autre, impose un rythme aussi variable qu’un ciel, c’est le mouvement même de l’existence qui gouverne les peintures de Sara In-Albon.
Dino Arenza, Gênes novembre 2016

L'ascenseur à poissons |cie présente

MANQUE (Crave) de Sarah Kane

JEUDI 25 MAI — 17H00
VENDREDI 26 MAI — 19H30
SAMEDI 27 MAI — 19H30
IMG_4990

teaser

mise en scène — Geneviève Guhl

avec Camille Bouzaglo, Monica Budde, Nathalie Cuenet, Ilil Land-Boss.

collaboration artistique — Magali Fouchault
composition musciale et jeu — Marie Schwab
scénographie — Natacha Jaquerod
lumière et régie générale — Dorothée Lebrun
costumes — Anna Van Brée
administration — Beatrice Cazorla
diffusion & presse — Véronique Gonzalez, Anne Perrin

traduction — Evelyne Pieiller // L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté

Spectacle déambulatoire

LES PORTES VOIX

MERCREDI 24 MAI, 16H — 17H15
VENDREDI 26 MAI, 17H — 18H15
SAMEDI 27 MAI, 17H — 18H15

Dans les jardins de l'Hôpital de Malévoz
Départ tous les quarts d'heure
Malevoz_affiche_A3_Audacia

Des portes à ciel ouvert donnent accès à des scènes où sont livrés des histoires et des chants intimistes témoignant de l’imaginaire des personnes fréquentant Malévoz.

Les porte-voix est un projet d’art participatif. Au cours d’une résidence de trois mois à Malévoz Quartier Culturel, Aline Chappuis et Katy Roy ont animé des ateliers dédiés à la patientèle, au personnel de l’hôpital ainsi qu’au public. La voix et la lecture vivante ont été l’occasion de se réunir, de s’explorer et d’agrandir son univers.

Spectacle déambulatoire avec Mali Van Valenberg (comédienne), Olivier Werner (comédien), Aline Chappuis (chanteuse), Igor Schimek (guitariste), Katy Roy (lectrice-apothicaire), Carmen Grange (photographe), Benjamin Roh (décor et technique), Iris Aeschlimann (médiation culturelle) et la précieuse participation de patientes et patients et du personnel soignant.

ARTISTES EN RÉSIDENCE EN 2017

L’aventure de Richard III – Loyaulté me lie a commencé dans un hôpital psychiatrique. Quoi de plus normal que de travailler cette pièce dans un contexte aussi particulier ? Le personnage principal n’est-il pas par excellence la figure de l’anormal, de l’excès, de l’incontrôlable ? Sans doute que oui mais il y a aussi des raisons plus pragmatiques à un tel début. L’hôpital psychiatrique de Malévoz, à Monthey, en Suisse, est en effet un haut lieu de résidences artistiques, dans tous les domaines de l’art. Associé au Théâtre du Crochetan, situé dans la même ville, l’hôpital est un hospice pour les artistes, quels que soient les personnages qu’ils interprètent ou les pathologies dont ils souffrent.

Jean Lambert-Wild, écrivain,  acteur, metteur en scène

Directeur du théâtre et académie de l’Union à Limoges

Ecritures

En janvier-février, 2e résidence d’auteurs dramatiques francophones. Cinq auteurs sont réunis à la résidence. Ont été retenus :

  • Aude Bourrier (Suisse) /Edouard Elvis Bvouma (Cameroun) / David Paquet (Québec) :  Interview / Giuseppe Lonobile (Belgique) /Blandine Costaz (France)
    En partenariat avec Emile & Compagnie, Centre des Ecritures Dramatiques de Wallonie-Bruxelles (CED-WB), le Centre des Auteurs Dramatiques à Montréal (CEAD), Francophonie en Limousin et le Oh!Festival avec le soutien de l’Etat du Valais, de la Loterie Romande et de la Société Suisse des Auteurs (SSA).


  • Julien Mage, (Suisse) du 20 juin au 20 juillet, travail d’écriture pour une pièce qui ouvrira la saison 2017 du Petit Théâtre de Sion, (avec le soutien du service de la Culture de l’Etat du Valais.)

  • Cendres Chassane, (France) est de retour pour la 4e fois, après le succès rencontré par « Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie » Cendres prépare un texte qui raconte les boires et les déboires de 7 comédiens arrivés tout au bout de la vie…

Arts Vivants

  • Cie L’Ascenseur à Poisson / Geneviève Gühl, du 13 au 31 mars, atelier pour acteurs professionnels dirigé par Isabelle Pousseur, professeur à l’INSAS de Bruxelle, travail sur 4.48 Psychose de Sarah Kane.

  • Cie Audacia, Aline Chappuis (Suisse) & La bibliothèque Apothicaire Katy Roy (Québec), de mars à mai. Travail sur le site dans le cadre du Projet les portes-Voix, Sélectionné par Art en Partage. Création d’un spectacle déambulatoire présenté en mai dans les jardins de Malévoz

  • Les Déchargeurs et le Pôle production, du 1 au 15 avril, Préparation du spectacle Dans un Canard, présenté du 12 au 15 avril, au Raccot dans le cadre du Programme du Crochetan, en collaboration avec le Théâtre du Rond-Point à Paris.

  • Bazil Richon (Suisse), Plasticien sonore et musicien, il écrit des pièces musicales avec des instruments expérimentaux électroniques qu’il construit lui-même. Pendant sa résidence, il vient créer en étroite collaboration avec Rémy Bender un spectacle musical et audio-visuel « Stations Cinétiques » mis en scène par Babou Sanchez. Bazil propose des ateliers d’improvisation sonore.

  • Cie Instincts Grégaires (Suisse), du 1er Octobre au 1er Novembre. Elle organise la rencontre des corps et leur expressivité dans un espace à l’aide de matériaux bruts et d’objets simples. Les petites histoires deviennent l’écho de grandes interrogations. Pour cette résidence, la question est celle de l’identité et des valeurs normatives…

  • Nicolas Turicchia (France) veut créer un duo performatif avec son père, mêlant danse et voix. L’artiste nous parle de déracinement, de rencontres et de découvertes. Découvertes des origines, de ses souvenirs. Non pas pour les mettre en lumière, mais pour faire apparaitre le non-dit, le non-visible, l’essence des expériences de vies. Un voyage qui nous emmène des terres d’Afrique du Nord aux Alpes suisses, de Casablanca à Bruson en passant par l’Italie. Du soleil à la neige…

Arts Visuels

  • Romain Legros (France) est artiste, architecte-paysagiste et résidant en nos murs d’avril à mai.  Romain a installé un véritable atelier de menuiserie et propose – à qui veut bien – de dessiner puis de réaliser un banc. Chaque construction est une histoire et Romain la raconte. Une publication viendra documenter cette expérience.

  • Pauline Richon (Belgique), juin-juillet. Pauline travaille sur un projet de montagnes sublimées qu’elle traque et qu’elle truque à coup de papier mâché dans son appartement de Bruxelles. Les images des paysages qui en résultent sont bluffant d’authenticité. DÉCOUVREZ LE RÉSULTAT DE SON TRAVAIL CHEZ NOUS AU LIEN SUIVANT : Film Stop Motion

  • Bruno Allain (France) est un artiste pluridisciplinaire vivant à Paris. Il développe dans les ateliers sa recherche sur la thématique du cri, nommée « Cri-Monde ». Il propose un atelier où il cherche avec chaque participant et participantes toutes les facons d’écrire les visages. Lien direct vers son blog pour en savoir plus : https://brunoallain.blogspot.ch/

  • Manuela Macco (Italie), Septembre-Octobre. Cette Artiste italienne diplômée en Histoire de l’art poursuit son travail dans la résidence du Quartier Culturel en intégrant vidéo, performance, installation et propose un atelier artistique d’assemblage. Pour Manuela, l’art est une recherche qui naît et se développe en contact avec la société.  www.manuelamacco.com

ARTISTES EN RÉSIDENCE EN 2016

Arts visuels

  • Michele Cuti, de janvier à mars
    exposition de son travail à la buvette en avril et à la Granges à Vanay


  • Pierro Bressoud & Roberto Henking, de juillet à décembre

  • Los individuos radio (Chili et Argentine) arts pluridisciplinaire (son & images) septembre-octobre 2016
    Présentation du travail à l’atelier du Torrent et à l’ECAV à Sierre


  • Christel Voeffray, illustration et céramique, novembre et décembre

  • Merieme Mesfioui, illustratrion et bédé, novembre et décembre

  • Ellori Charriton, illustration et graphisme, décembre

Arts vivants

  • Cie Mladha, 10-20 janvier puis du 7 au 21 mars, en collaboration avec le Théâtre du Crochetan
    Préparation d’Elan Vital, joué au Mésoscaphe à Monthey, le 24 mars 2016


  • Cie Hyper Super, du 4 au 10 janvier et du 15 au 25 février,
    Préparation d’un spectacle présenté au Théâtre de l’Usine à Genève, du 14 au 16 avril


  • Cie La Saburre, du 1er au 14 février
    Préparation du Spectacle The Island – L’île présenté au Théâtre Waow à Aigle, du 19 au 21 février


  • Cie Lastaica Production (danse) du 7 au 14 février
    Travail Personnel


  • Cie Mezza Luna, 1er au 15 mai
    Préparation du Spectacle Tiramisu, présenté au Théâtre du Raccot, du 13 au 15 mai


  • Julien Jacquérioz du 13 au 19 juin
    Préparation du Spectacle Cytomégalovirus – journal d’Hospitalisation, présenté au théâtre du Raccot, du 28 au 30 octobre


  • Karim Slama et sa gang, du 6 au 19 juin
    Préparation de Titeuf le Pestacle, présenté au Théâtre du Crochetan l2 5 et 6 octobre


  • Cie Corsaire Sanglot / Pierre Isaïe Duc, du 20 juin au 3 juillet
    Préparation du spectacle, Hamster Lacrymal, présenté au TLH à Sierre, du 30 mars au 1er avril


  • Nicolas Turrichia, septembre
    Préparation du Spectacle Pourquoi ne sais-tu pas qui je suis, présenté au TLH à Sierre, du 10 au 20 novembre


  • Cie Cocoodance, en collaboration avec le Théâtre du Crochetan
    Préparation du Spectacle No BODY but me, présenté au Théâtre du Crochetan, du 20 au 23 octobre


  • Cie Mlada, en collaboration avec le Théâtre du Crochetan
    Préparation du travail Elan Fatal, présenté au Théâtre du Crochetan le 9 mars 2017


  • Cie Sonia Rickli & Karelle Ménine, du 3 au 11 octobre et du 7 au 13 novembre
    Préparation du Spectacle Combat présenté au TLH à Sierre, du 8 au 17 décembre


  • Cie Zooscope/Aurélien Patouillard
    Préparation du Spectacle Pachinko, présenté à l’Arsenic à Lausanne, du 14 au 18 février 2017


  • Claire Forclaz, théâtre, décembre 2016
    Travail personnel

 

7e FÊTE DE STE DYMPNA

Sainte Dympna, princesse irlandaise du VIIè siècle, est la patronne des personnes souffrant de troubles psychiques, du personnel spécialisé en santé mentale et des hôpitaux psychiatriques.
Le culte de Dympna exprime une longue tradition d’accueil et d’hospitalité.
Cette mission a été illustrée en 1948 par l’artiste Albert Chavaz dans le cœur de la chapelle de Malévoz.
Dans l’Europe du Nord, Dympna est fêtée depuis des siècles le 15 mai. Depuis 2011, elle l’est aussi à l’hôpital psychiatrique de Malévoz.
Dympna est symbole du renouveau, elle est notre printemps depuis sept ans.


Malévoz_Ste-Dympna_A3

—13 mai
17H—19H/ Cour du Torrent

ATELIER OUVERT, VERNISSAGE ET PERFORMANCE
Avec Bazil Felix, Christel Voeffray, Claire Forclaz, Elorri Charriton, Merieme Mesfioui et Romain Legros

—14 mai
11H— 14H / Buvette du Torrent

BRUNCH EN MUSIQUE ET EN CHANSONS
Avec Aline Chappuis, Igor Schimek et le groupe Paraïba
LECTURE VIVANTE
La Bibliothèque Apothicaire avec Katy Roy

INAUGURATION DE LA BOÎTE À LIVRES DU QUARTIER CULTUREL

14H— 17H /Buvette du Torrent

ELAN VITAL
Lecture de Mathieu Bessero-Belti
COMBAT
Conférence de Sonia Rickli Performance Company
GOÛTER

—15 mai
9H /Chapelle

MESSE DE SAINTE DYMPNA
Célébrée par le Père Lukadi

LES PORTE-VOIX— AVANT PREMIÈRE
Une station du spectacle déambulatoire

10H/Salle polyvalente

LA SPIRITUALITE DANS LES SOINS PSYCHIATRIQUES
Conférence de Fernand Patry

Exposition

Christine Zwicky-Lehmann, Voyage de/vers l’inconnu – Peintures

Du 9 mars au 16 avril 2017

Ouverture : mercredi et dimanche de 14h à 16h
Samedis 11 mars, 25 mars, 8 avril de 15h à 18h en présence de l'artiste
Malevoz_affiche_A3_Zwicky

Ce qui m’entoure, ce que je vois et ressens m’interpelle.
Les personnes, la nature, les objets ou les événements.
Toute rencontre façonne le chemin et accompagne
le voyage. Je m’en approche, j’en suis une partie, j’observe.
Je me laisse surprendre. Avec mes peintures, je transforme
en image les reflets de mes mondes intérieurs.

Exposition

André Crettaz, Assemblages – Peintures

Du 12 janvier au 19 février 2017

Ouverture : mercredi et dimanche de 14h à 16h
Malevoz_affiche_A3_Crettaz

ANDRÉ CRETTAZ NOUS SCOTCHE!
Au commencement était le scotch.
André s’en sert depuis vingt ans pour envelopper
et lier ses assemblages, personnages ou animaux
faits d’objets de récupération et de boules de
papier froissé: un oiseau rare, un escargot bicorne,
une jeune femme dodue, un prêtre ambigu…
Un fer à repasser usagé devient la gueule lourde
d’un monstre, le manche d’une casserole en
formera la queue.
Jérome Meizoz

Concert

Alice Torrent

18 et 19 novembre 2016, 20h
alice-2-officiel-basse-def

D’aucun… d’aucune devrais-je dire, ont la musique dans la peau. Initiées par une mère musicienne ou alors très tôt passionnées par un instrument, elles semblent habitées par les mélodies.

Et lorsque derrière son piano, le parcours académique n’attire pas l’artiste, c’est bien souvent parce qu’un monde intérieur est prêt à naître par soi-même, à travers toute sa subtilité et sa sensibilité imprégnant les épidermes.

Alice Torrent ça sonne. Ça sonne parce que c’est vrai. Ça sonne dans un mélange de noirceur et de douceur. Un folk rock alternatif intense et puissant se rapprochant sans rougir des ténors de cet univers.

Prenez une bouffée d’air, retenez votre souffle et ce nom : Alice Torrent. Elle débarque dans les sphères musicales par la grande porte avec son intrigant premier opus, Phantom Limb.

 

Exposition

Chasseurs d’éphémère

Du 18 novembre au 21 décembre 2016
Vernissage le 18 novembre
Ouvert mercredi (14h-16h), samedi et dimanche (14h-18h)
ou sur demande

malevoz_affiche_a3_ephemere_b
« Seul l’éphémère dure » (Eugène Ionesco)Françoise Moret Thiébaud explore le monde de l’éphémère et parvient à le rendre visible à nos yeux avec des installations composées de végétaux. Pierre-André, son mari,  photographie des gens en mouvement. Il cherche à arrêter le temps pour montrer l’invisible d’une société qui vit au galop.

chasseurs-dossierpresseVolatiles, Françoise Moret Thiébaud

Défilé de Petra, Françoise Moret thiébaud

Sur les quais 1, Pierre-André Thiébaud

Sur les quais 2, Pierre-André Thiébaud

 

Exposition

FIGMENTS

DU 3 SEPTEMBRE AU 20 OCTOBRE
Ouverture : Mercredi, Samedi et dimanche de 14h à 16h ou sur demande
1e0823bc4d7fc0fd958f819f33f3e370

Figments – du latin « figmentum », fiction – propose une exploration de l’imaginaire au travers de la photo et de la peinture avec Andrea Ebener, Yan Muehlheim, Pierre de St-Léonard et Greta Gratos.

Découverte et apéritif gourmand

L’envers du décor

Le 27 octobre à 19h

CHF 15.- / personne, apéritif compris

Monthey Tourisme et les acteurs culturels de Monthey s’associent pour vous proposer des visites inédites de leur lieu. N’avez-vous jamais eu envie de découvrir ce qui se cache derrière le rideau ?

Votre curiosité sera bientôt assouvie ! Nous vous emmenons dans les coulisses de chaque lieu pour une découverte de l’envers du décor, suivie par un apéritif gourmand.

Spectacle

CYTOMEGALOVIRUS – JOURNAL D’HOSPITALISATION

Vendredi 28 octobre -20 h
Samedi 29 octobre - 19h
Dimanche 30 octobre - 17h

25.- fr. plein tarif // 20.- fr. tarif réduit

 

malevoz_event_fb_web_cytomegalovirus

 

Avec Cytomégalovirus, journal d’hospitalisation, Julien Jacquérioz s’empare de la langue d’Hervé Guibert en lui donnant voix et corps. Il y a ce texte, récit acerbe, violent et parfois cynique qui décrit la réalité d’un séjour prolongé dans un hôpital de banlieue parisienne dans l’attente d’une mort imminente. Il y a toutes les images qui peuplent l’imaginaire de l’acteur, d’incarcération, de contrainte du corps, de disparition, d’attente et de souffrances sublimées. Et toujours cette figure, obsédante, d’Hervé Guibert qui 25 années après sa disparition reste furieuse et vivante.

Jeu : Julien Jacquérioz
Création lumière : Marc Veuthey
Scénographie : Hélène Bessero
Dramaturgie : Agathe Hazard Raboud
Costume : Iris Aeschlimann
Aide extérieure / jeu : Sarah-Lise Salomon Maufroy
Aide extérieure / corps : Léonard Bertholet
Administration : Cie Numéro 24

Exposition

Ludovic Chappex – DU PONT ROUGE AU KREMLIN, AFFICHES DE CONCERTS 2010-2016

DU 23 JUIN AU 17 AOUT
Vernissage le 23 juin
Ouverture :dimanche (14h-16h) ou sur demande
Malevoz_web_chappex_blog_monthey

Ludovic Chappex, affichiste, graphiste et peintre, joue sur trois tableaux avec talent et modestie. Ses œuvres à l’huile le placent quelque part entre les vaudois Félix Vallotton et Marius Borgeaud mais sa peinture est d’ici, de chez lui. Ses dessins au fusain dégagent une tendresse acidulée comme échappée d’un roman de Françoise Sagan, la poésie en plus. Les œuvres exposées au Laurier montrent un artiste de notre temps, enraciné dans la grande tradition de l’affiche publicitaire dessinée.
Ludovic Chappex ne révolutionne rien, il renouvelle le genre avec délicatesse, plus jazzy que rock n roll.

Site web de Ludovic Chappex